Les 9 projets lauréats de l’appel à propositions de recherche « Qualité de l’air, changement climatique, énergie » – Programme PRIMEQUAL

Le programme PRIMEQUAL

Lancé en 1995 et copiloté par l’Ademe et le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, le programme PRIMEQUAL (Programme de Recherche Interorganisme pour une Meilleure Qualité de l’Air) vise à fournir à l’ensemble des acteurs de la qualité de l’air les bases scientifiques et les outils nécessaires à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur et extérieur de façon à réduire les risques en matière de santé et d’environnement.

Par ailleurs, ce programme se caractérise, depuis l’origine, par son caractère très largement pluridisciplinaire. Il réunit ainsi les nombreuses disciplines impliquées dans la qualité de l’air, physico-chimie et modélisation, sciences de la vie/santé et sciences humaines et sociales.

Avec ce dernier appel à propositions de recherche, le programme PRIMEQUAL se termine. Il sera cependant prochainement remplacé par le programme AQACIA (Amélioration de la qualité de l’air : comprendre, innover, agir). Piloté par l’ADEME, AQACIA regroupe en un seul ensemble tous les besoins de recherche en matière de qualité de l’air traités jusque là via les programmes PRIMEQUAL et CORTEA. Il englobe aussi le volet recherche du programme AACT-AIR et le volet air d’IMPACTS.

Lauréats de l’édition 2019

Pour cette édition du programme PRIMEQUAL, 9 projets ont été retenus. Ces projets, qui bénéficieront d’un financement de l’ordre de deux millions d’euros. ont été répartis en 4 grandes thématiques :

Activités agricoles

– Projet RECAPS «Interactions et rétroactions entre changements climatiques et pollutions de l’air : impact des pratiques agricoles visant à augmenter le stockage du carbone du sol à l’échelle de la France », coordonné par l’INRAE

Aménagement et dynamiques territoriales / Politiques publiques

– Projet ACRA «Accord de Paris, co-bénéfices et risques liés à la qualité de l’air », coordonné par l’INERIS
– Projet PACC-MACS «Pollution atmosphérique et changement climatique : scénarios mobilité, aménagement urbain et chauffage pour protéger la santé », coordonné par l’INSERM
– Projet SOURCE «Stratégies innovantes pour s’adapter au dérèglement climatique et améliorer la qualité de l’air et environnementale des villes », coordonné par le CSTB

Mobilités et transports

-Projet ACACIAS «Analyse croisée air, climat, énergie et impacts socio-économiques », coordonné par l’IFPEN
– Projet FRAME «Cadrage de l’information pour la promotion d’une mobilité durable », coordonné par l’IFSTTAR

Bâtiments

-Projet BARIAIR «Protection des bâtiments aux pollutions de sols par réduction des intrusions vers l’air intérieur : outils en conception, chantier et analyse prospective de l’impact du changement climatique », coordonné par BURGEAP
-Projet BATENQUE «Bâtiments, énergie, qualité de l’air et exposition », coordonné par le LMD (Laboratoire de Météorologie Dynamique)
-Projet AMBRES «Approche multicritères pour un bâtiment résilient et sain », coordonné par OCTOPUS LAB

Consultez l’article original de l’Ademe sur https://presse.ademe.fr/2020/07/programme-de-recherche-primequal-lademe-revele-les-9-projets-laureats-de-lappel-a-propositions-de-recherche-qualite-de-lair-changement-climatique-energie.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ademe-presse+%28presse%29

MOOC « Air pollution : causes and impacts », proposé par l’Institut Mines-Télécom

Ce MOOC portera sur les causes et les effets de la pollution de l’air intérieur et de l’air extérieur. Plusieurs professionnels de l’IMT Lille-Douai interviendront. Les sources de pollution de l’air et les principaux polluants de l’air seront présentés. Les professionnels traiteront également des impacts de la pollution de l’air sur l’environnement, sur la santé, mais aussi sur l’économie.

D’une durée de trois semaines et gratuit, ce MOOC débutera le 04 novembre et sera en anglais. Pour faciliter la compréhension des notions, un niveau de licence scientifique est conseillé, mais ce MOOC est ouvert à toute personne intéressée par la thématique de la qualité de l’air. Un certificat (payant) peut être délivré à l’issue du MOOC pour attester des connaissances et compétences acquises.

Retrouvez plus d’informations ici.

ACCT-Air 2019 : 6 projets lauréats

ACCT-AIR a pour objectif d’encourager les collectivités à agir pour la qualité de l’air. Grâce à une convention avec l’ADEME, les dossiers retenus peuvent obtenir un soutien technique et financier pour favoriser la mise en oeuvre des projets. Cette année, six projets ont été retenus :
-Le projet REVEAL « Réduction des émissions des véhicules par l’amélioration de l’efficacité environnementale de voirie lyonnaise »;
-Le projet DAISY « Déterminants de la qualité de l’air intérieur dans les écoles et crèches de la ville de Lyon »;
-Le projet MODELAIRURBA « Modélisation de la qualité de l’air dans un secteur d’urbanisation contraint pour des recommandations d’aménagement minimisant les impacts de la pollution de l’air sur la santé des populations »
-Le projet PAIR’SO (qualité de l’air dans les gymnases)
-Le projet PRESCRIAIRBAT « Construction exemplaire en termes de qualité de l’air d’un bâtiment de bureaux et d’une résidence étudiante : accompagnement des maîtres d’œuvre et évaluation tout au long du projet »
-Le projet MARITIM’AIR « Modélisation des émissions du transport maritime sur le territoire de la communauté d’agglomération de Bastia »

Installation de capteurs de pollution dans les écoles parisiennes

Entre 40 et 50 crèches, maternelles et collèges seront progressivement dotés de 150 capteurs. Ceux-ci seront placés dans la rue, mais aussi à l’intérieur même des établissements. Leur mise en place a été officiellement annoncée ce mercredi par Anne Hidalgo, maire de Paris. Les premiers capteurs ont déjà été installés. En plus de l’évaluation de la pollution, la ville de Paris souhaite mener d’autres actions : mise en place de moyens d’absorption de la pollution, multiplication des végétaux dans la ville, réaménagement et réorganisation des salles de classe,… L’enjeu est de réduire l’exposition des enfants à la pollution générée par la circulation.

Pour en savoir plus, cliquez ici.