Présentation du « Finnish Indoor Air and Health Programme 2018-2028 »

Contexte

De plus en plus consciente de l’importance de la qualité de l’air pour la santé et le bien-être des personnes, la Finlande a initié au cours des dernières années des actions diverses en faveur de la réduction de la pollution de l’air intérieur. L’objectif principal des initiatives prises était la prévention et la réduction de l’exposition aux polluants intérieurs. Pour parvenir à une meilleure qualité de l’air au sein des bâtiments existants et futurs, la Finlande a notamment misé d’une part sur le conseil et d’autre part sur la réglementation.

Pourtant, malgré ces mesures, les problèmes de qualité d’air intérieur (QAI) et les symptômes qui en découlent restaient monnaie courante en Finlande. Le manque d’efficacité des actions engagées s’explique entre autres par les vifs débats sur la qualité de l’air intérieur et sur ses impacts mais aussi par un manque de confiance envers les autorités publiques, les propriétaires et les constructeurs de bâtiments, ces deux points freinant le passage à l’action.

D’autre part, les différentes actions engagées et les limites rencontrées ont permis de mettre en avant un besoin d’accompagnement et d’informations fiables en direction des Finlandais. La Finlande a également pu constater que l’amélioration significative de la qualité de l’air intérieur dans les bâtiments nécessitait des investissements conséquents. Elle a ainsi pu conclure que de nouvelles méthodes, de nouvelles perspectives et de nouvelles solutions étaient requises.

Axes et objectifs du Finnish Indoor Air and Health Programme

En réponse à ces problématiques, l’Institut Finlandais de la Santé et du Bien-être a initié le Finnish Indoor Air Programme dès 2018. Celui-ci, d’une durée de 10 ans, vise à progresser de manière concrète sur la question de la qualité de l’air intérieur au sein des bâtiments finlandais. Plus précisément, son objectif final est la réduction globale des symptômes liés à l’air intérieur à travers le pays. Le programme vise ainsi à :
1) Promouvoir la santé et le bien-être des personnes
2) Prévenir les risques liés à la QAI
3) Communiquer plus sur les enjeux de la QAI
4) Encourager le personnel soignant à mieux prendre en compte et gérer les symptômes liés à la QAI rapportés par les personnes

Dans ce cadre, plusieurs objectifs ont été fixés :
1) Etudier davantage les conséquences de l’environnement intérieur sur la santé et le bien-être
2) Développer une meilleure gestion des problèmes liés à l’environnement intérieur
3) Développer la prise en charge des personnes présentant des pathologies liées à l’environnement intérieur
4) Former à la gestion et à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur

Les avancées vis-à-vis de ces différents objectifs seront régulièrement évaluées de manière à contrôler la progression du programme et l’efficacité des actions entreprises dans son cadre.


Références : Lampi J., Hyvärinen A., Erhola M. et al., 2020 : Healthy people in healthy premises: the Finnish Indoor Air and Health Programme 2018–2028. [En ligne]. Clinical and Translational Allergy, vol. 10, n°4. Disponible en libre-accès sur https://ctajournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13601-020-0308-1 .